Thaleia Hub

Intégration d'une vidéo

Bonjour,

Pouvez-vous svp me dire s’il est possible d’intégrer dans une formation une vidéo hébergée sur un serveur interne ? Je vois que le modèle d’apport permet l’intégration d’une vidéo disponible sur un site de streaming (ex youtube, dailymotion) mais je voulais savoir si c’est possible de l’intégrer en tant que ressource interne (ex dans un dossier /media/video/nomdelavideo.mp4)

Merci,
Adrian

Bonjour Adrian,

les écrans vidéos n’acceptent que des liens vers des vidéos hébergés par des sites externes afin d’éviter deux problèmes :

  • la taille des paquets SCORM qui contiennent des vidéos, qui peut poser problème côté serveur ;
  • les contraintes de lecture des navigateurs, que contournent les plateformes d’hébergement de vidéos, en proposant des codecs adaptés à chaque poste, des flux adaptés à la bande passante disponible, et des points de diffusion répartis géographiquement.

S’il vous est important d’intégrer une vidéo dans votre paquet SCORM malgré ces contraintes, alors vous pouvez utiliser le contournement suivant :

  • Dans le fichier Excel, vous pointez sur une vidéo Youtube temporaire (elle sera remplacée plus tard).

  • Vous exportez votre paquet SCORM, et vous recherchez le fichier Excel qui contient l’URL de votre vidéo. Par exemple :

<media type="video"> <lang locale="fr"> <filename>https://www.youtube.com/watch?v=OSoJ0QRA-xA</filename> </lang> </media>

Vous obtenez ainsi l’emplacement de ce fichier XML dans le paquet SCORM. Par exemple : content/video.xml (si ce fichier video.xml est dans le répertoire content dans le paquet SCORM).

  • Vous copiez votre fichier mp4 dans le paquet SCORM, dans le même répertoire que le fichier XML.

  • Vous remplacez dans le fichier XML l’URL de la vidéo Youtube par l’adresse de votre fichier MP4, exprimée en relatif par rapport au fichier index.html qui est à la racine de votre paquet SCORM. Dans notre exemple :

<media type="video"> <lang locale="fr"> <filename>content/tour.mp4</filename> </lang> </media>

Je vous invite à tester ensuite ce contenu sur les postes représentatifs de vos apprenants, pour vous assurer que la vidéo sera correctement lue par le navigateur.

J’espère avoir été clair ; si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à revenir vers moi !
Bien cordialement,
Romain.

Bonjour Romain,

Merci pour votre retour, c’est bien clair.

Bien cordialement,
Adrian

Il est désormais possible d’intégrer dans les contenus Thaleia une vidéo qui soit un fichier vidéo embarqué dans le contenu, et non une vidéo préalablement publiée sur Youtube ou Vimeo (sans procéder à la manipulation technique présentée plus haut).

Pour cela, il faut (comme pour une illustration) :

  • copier le fichier de la vidéo dans le répertoire où se trouve le fichier Excel que vous allez importer dans Thaleia ;
  • vérifier que le nom de ce fichier ne contient pas d’accents (mais ça, vous le faites déjà systématiquement pour les fichiers d’illustrations et de sons…) ;
  • copier le nom du fichier, et coller ce nom dans le fichier Excel, dans la cellule “Url de la vidéo”.

Par exemple :

Toutefois, nous conseillons plutôt d’utiliser une plateforme vidéo, et nous vous déconseillons d’embarquer vos vidéos dans les contenus, pour les raisons suivantes :

  • Le flux vidéo (codec, bande passante, téléchargement progressif…) ne pourra pas s’adapter automatiquement en fonction des conditions d’accès à internet de l’utilisateur final.
  • La vidéo, selon son encodage, ne pourra pas forcément être lue sur tous les OS et tous les navigateurs.

  • Le poids du paquet SCORM produit peut dépasser les capacités d’hébergement de certaines plateformes.

  • La vidéo ne pourra pas profiter des fonctions de la plateforme vidéo qui permettent de rapprocher les points de téléchargement en fonction de la localisation de l’utilisateur (CDN).

Si toutefois vous deviez absolument utiliser cette technique, nous vous conseillons de porter une attention particulière à :

  • La taille de votre vidéo : elle va être probablement téléchargée en entier par le navigateur de l’utilisateur final lors de l’ouverture de la page : si sa connexion internet est de faible débit, alors il peut ne pas avoir accès à la vidéo (qui peut mettre de nombreuses minutes avant d’être complètement téléchargée). De plus, soyez certains qu’une taille de l’ordre du Go va poser de nombreux problèmes pour la publication avant même d’arriver chez l’utilisateur final.

  • Le débit réseau nécessaire pour lire la vidéo : si ce débit (exprimé en octets par seconde) est supérieur à celui permis par la connexion internet de l’utilisateur final, alors il peut expérimenter des saccades qui rendront la lecture pénible ou impossible. De 75 à 150 kilo octets par seconde de vidéo est une valeur correcte, à adapter en fonction des ressources réseau de vos utilisateurs finaux.

  • L’encodage de votre vidéo : en effet, tous les navigateurs n’intègrent pas forcément les codecs nécessaires à la lecture de votre vidéo. Assurez-vous que l’encodage de votre vidéo sera compatible avec les possibilités de lecture des postes de vos utilisateurs finaux. H264 est un bon candidat, mais n’est pas supporté par tous les navigateurs. Plus de détails : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vidéo_HTML5

Des outils grand public et gratuits permettent d’encoder les vidéos :